HADES : 40 ans de recherche sur le stockage géologique

Bienvenue à HADES, le laboratoire souterrain à Mol. C’est ici que depuis 40 ans, les scientifiques mènent des recherches sur le stockage géologique des déchets de haute activité et/ou de longue durée de vie, à 225 mètres de profondeur dans l'argile de Boom.

Découvrez nos podcasts et plongez dans un domaine peu connu mais fascinant. Visionnez nos vidéos dans lesquelles les scientifiques vous donnent des réponses claires aux questions fréquemment posées. Vous avez envie d'en savoir plus ?

HADES en bref

Dans le laboratoire souterrain HADES, des experts développent et testent des technologies industrielles pour la construction, l’exploitation et la fermeture d’une installation de stockage dans l’argile. Des scientifiques y mènent des expériences dans des conditions « réelles » dans une couche argileuse profonde, à grande échelle et à long terme, afin d’évaluer la sûreté du stockage en profondeur dans de l’argile peu indurée. Quarante ans de recherche démontrent qu'une telle installation de stockage peut être excavée de manière industrielle et que la sûreté à long terme peut être assurée.

HADES est une installation de recherche. Les déchets radioactifs n’y seront jamais stockés.

Nos  podcasts

23'

Quel rôle joue le laboratoire souterrain HADES ? -Partie 1/2

Dans ce premier podcast, Christophe Depaus, ingénieur à l’ONDRAF, s’entretient avec les acteurs Stéphanie Van Vyve et Patrick Brüll sur l’objectif de HADES : démontrer qu’on peut garantir la faisabilité d’un stockage géologique des déchets radioactifs et sa sûreté sur des milliers d’années. Un entretien à la fois technique, philosophique et éthique.

50'

Le stockage géologique, la seule solution ? - Partie 2/2

Dans ce second podcast, Christophe Depaus, Stéphanie Van Vyve et Patrick Brüll vous font découvrir les propriétés de l’argile, le concept de l’installation de stockage et les expériences menées dans HADES. Le stockage est-il la seule solution techniquement et socialement réalisable ? Et quel rôle joue le temps ?

Qu'en disent les scientifiques ?

Ne serait-il pas préférable d’attendre de nouvelles technologies telles que la transmutation des déchets radioactifs ?

Sébastien Caes, chimiste, raconte que même si la transmutation était utilisée, il resterait un volume important de déchets de longue durée de vie. Il souligne également pourquoi ce n’est pas souhaitable de repousser le problème des déchets dans le futur.

Est-ce que le stockage géologique revient à créer une décharge souterraine ?

Sébastien Caes, chimiste, explique que le système géologique multi-barrières est bien différent d’une décharge souterraine.

Les changements climatiques constituent-ils une menace pour une installation de stockage géologique ?

Delphine Durce, chimiste, analyse pourquoi les changements climatiques sont précisément un argument en faveur du stockage géologique.

Questions fréquentes et moins fréquentes et leurs réponses

Quel est le but de expérience de chauffe PRACLAY ?
Quelles expériences sont en cours à HADES ?
En quoi l'argile peu indurée constitue-t-elle une roche hôte adéquate ?
Pourquoi notre pays a-t-il opté pour un laboratoire dans de l’argile peu indurée ?
Qui paiera finalement la facture du stockage géologique ?
Peut-on partager une installation de stockage avec d'autres pays ?
Pour quelle solution optent les autres pays ?
La Belgique a-t-elle déjà décidé en faveur du stockage géologique ?
Existe-t-il des alternatives au stockage géologique ?
Pourquoi l’entreposage à long terme n’est-il pas une solution pour les déchets de haute activité et/ou de longue durée de vie ?
Comment garantit-on la sûreté d'une installation géologique ?
Comment fonctionne le principe du stockage géologique ?
Quels types de déchets radioactifs sont destinés au stockage géologique ?
Les changements climatiques constituent-ils une menace pour une installation de stockage géologique ?
Le stockage de déchets radioactifs rend nos eaux souterraines impropres à la consommation ?
Peut-on récupérer les déchets de l’installation de stockage ?
Quel serait l'impact d'un tremblement de terre sur une installation de stockage ?
Où une installation de stockage pourrait-elle être construite en Belgique ?
Qui financera la réalisation d'une installation de stockage géologique ?
Le stockage géologique, cela revient à créer une décharge souterraine ?
L'argile se prête-elle bien au stockage géologique ?
Ne serait-il pas préférable d'attendre de nouvelles technologies telles que la transmutation des déchets radioactifs ?
Est-ce que le stockage géologique est la seule option pour la gestion à long terme des déchets radioactifs de longue durée de vie ?

Nos partenaires

ESV EURIDICE GIE

Le GIE EURIDICE est un groupement d’intérêt économique entre le SCK CEN et l’ONDRAF, l’Organisme national des déchets radioactifs et des matières fissiles enrichies. EURIDICE assure la gestion du laboratoire souterrain HADES et mène des recherches sur la sûreté et la faisabilité du stockage géologique des déchets de haute radioactivité et/ou de longue durée de vie dans une couche d’argile souterraine en Belgique. EURIDICE contribue ainsi grandement au programme national de l’ONDRAF.

SCK CEN

Le SCK CEN compte parmi les plus grands instituts de recherche en Belgique. Plus de 850 collaborateurs se consacrent chaque jour au développement d'applications pacifiques de la radioactivité. Les activités de recherche du SCK CEN s'articulent autour de trois grands thèmes : la sûreté des installations nucléaires, le développement de la médecine nucléaire et la protection de l'homme et de l'environnement contre les rayonnements ionisants. Le SCK CEN est reconnu dans le monde entier et partage ses connaissances au travers de nombreuses publications et formations, afin d’entretenir son vivier de compétences exceptionnelles.

ONDRAF

L’ONDRAF est l’organisme responsable de la gestion sûre des déchets radioactifs et des matières fissiles enrichies en Belgique. Il contribue par ailleurs aux opérations d’assainissement et de démantèlement d’installations nucléaires mises hors service. L’ONDRAF investit dans le savoir en définissant des programmes de recherche et en intégrant leurs résultats. Il soumet aussi des propositions politiques au gouvernement, et engage le dialogue avec la société afin de susciter l’adhésion nécessaire aux solutions avancées. Enfin, l’ONDRAF veille au financement de la gestion des déchets selon le principe du « pollueur-payeur ».

Vous cherchez plus d'informations ?

Apprenez tout sur la construction de HADES, les activités de GIE EURIDICE et la recherche sur le stockage géologique à 225 mètres de profondeur

Contactez-nous

Remplissez le formulaire ci-dessous et nous vous contacterons au plus vite.

Thank you! Your submission has been received!
Une erreur est survenue. Essayer à nouveau.